LA BELLE D’AUTOMNE..

APS_3969-dan-billon47206194_208922720031382_2581318633871376384_oTube intense et vision magique, de l’intérieur un vrai bonheur ! La rareté de l’instant lui donne toute sa valeur et une certaine forme d’intemporalité.                             APS_4313-dan-billonAPS_4314-dan-billonAPS_4315-regard-dan-billon

Séquence d’une autre vague bien intense sous le Crystal Curtain dans la transparence du tube pour ma première session sur ma Crystal Curtain justement, step up 6’1″ Pin tail Quattro d’Axel Lorentz, board validée et incroyable d’accroche et de précision dans les trajectoires.

Les semaines passent mais les très bons souvenirs de Surf ne sont pas légion. Cette session que je me fais le plaisir de vous présenter ici est le must de ce que je peux rechercher à la maison, 3 heures de vagues bien folles ! Photos : Frédéric Thiec / Fred fait de la photo de Surf depuis 20 ans et il fait parti de ma génération de surfeurs qui n’ont pas connu que l’instantané des prévisions, l’instantané du rendu photographique et le matos “facile”. Il fait de la photo comme il fait de la musique et du Surf quand ça le chante, sérieusement mais sans se prendre au sérieux, toujours avec la positive attitude et le côté “on verra bien” qui me plaît bien, toujours en quête de surprises ou d’inattendus ! C’est toujours cool de partager une session avec lui, y’a de bonnes vibes positives et de la bonne rigolade ! https://fredphotographies.fr/ 

lip3

Cette photo résume bien à elle toute seule tout l’intérêt que l’on peut porter à cette vague. Le shape net de la section qui se dresse, la rondeur parfaite et la transparence du tube composent un instant qui ne s’évapore pas de votre mémoire. Les sensations restent en vous et vous n’avez d’yeux que pour les retrouver. Photo : JM LE Hir / JM a traversé la Bretagne avec ses compères Baptiste Seite bon surfeur et Alex Rolland bon bodyboardeur de côte Nord pour découvrir le spot dont on entend toujours parler…! Hé oui l’obsession n’a d’égal que la passion ,vaille que vaille on monte dans la voiture et on trace la route pour traverser la Bretagne ! Vous pouvez suivre son actu et ses posts de shootings sur son FB et admirez les nombreuses bonnes sessions hivernales des nombreux bons spots du Nord Finistère.                                                   deep3

Ciel bleu et vent offshore pour des couleurs au top au cœur de la belle. La quête de la bonne ligne et le pied sur l’accélérateur pour sortir. photos : Yves N’Diaye / Yves est de (presque) toutes les sessions de la côte guidéloises, toujours à bloc entre deux rendez-vous au cabinet pour ne rien rater et s’offrir un moment de coolitude sur la côtière !! Il participe activement à la vie Surf locale par pur plaisir de capturer des instants et de les publier pour faire la joie de tous les surfeurs quelque soit le niveau ou le support. Vous pouvez suivre le quotidien de notre bout de côte sur son FB breizhyattitude !

46489517_2182589908730773_3088017456451551232_n

La belle est derrière moi après un late drop mais aussi dans le viseur avec la section qui va jeter loin devant ; Jamais facile et parfois imprévisible que cette vague. Photo : Julien Le Prévost / Julien à la bougeotte, toujours en train de courir l’infirmier ! De retour d’une pause d’un an dans le Berry et toujours en train de se balader entre Tahiti et Lorient, Julien a fait ses armes de photographes aquatiques entre autres avec les bodyboardeurs “légendaires” de la côte Albin Giffard ,Erwan Genre etc.. sur la fameuse gauche qui se trouve ne face de la Droite et il a pu développé son œil artistique au fil de son expérience et de ses voyages.

snow1

XCEL Snow Camo wetsuit pour the snow one bien au chaud ! Photo : Yves N’Diaye

46507187_2336614946350531_5093784238998683648_o

Ça rame, ça palme, ça guette, ça s’agite sur le spot ! Les prises de décisions doivent être rapide et ça peut parfois jouer un peu des coudes mais ça tourne assez bien malgré le monde. L’ambiance fût préservée lors de cette bonne journée. Quand on remonte au pic c’est aussi de bonnes sensations de voir les gars scorer et on est toujours scotché par le bruit de la vague et toute sa splendeur  !! Une petite pour la route en attendant mieux c’est toujours ça de pris…                                   46512335_2336618813016811_5674021371361886208_oSi le tube peut être béant après le take-off, la sortie n’est pas toujours très large c’est toujours un challenge de la trouver.                                                                         turn2

arcBien que concentré uniquement sur la recherche de tubes que l’on prend trop peu souvent à la maison, il est tout de même possible de mettre quelques hooks et top turns sur certaines sections. Photos : Yves N’Diaye

46506091_953457141512812_5824042504541962240_n

Une autre vue du spot, agréable à regarder sous tous ses angles ! Photo : Yves Philippe / Yves aime se balader sur différents spots et vient régulièrement nous rendre visite en voisin de la région de Vannes, il aime dévoiler ses clichés longtemps après les sessions pour comme il dit pour “les faire durer” !

Pas de cagoule et tout juste une bonne paire de chaussons pour faire durer en longueur ce Surf d’une perfection mémorable. Lèvres épaisses et lourdes, take-off tendus, peu d’eau sur le caillou et tubes intenses, ce n’est pas tous les jours à Guidel alors on en profites au maximum haha!

kaos NB1

Kaos NB2

Les deux photos argentiques ci-dessus développées en labo et prises par François Pelé alias “Fanch Cunningham” passionné de photo à l’ancienne impriment parfaitement la trace empreinte d’une pointe de nostalgie laissée par de telles vagues. A l’époque de la multiplication exponentielle des images sur le world wide web, c’est plutôt cool de voir que certains sont juste prêt à passer à un bon moment pour peut-être ramener quelques clichés sinon rien, d’autant plus en photographie aquatique… Bravo et merci à lui ! Le Surf c’est bien heureusement du fun mais aussi des rencontres. Sans doute déjà croisé, c’est sur cette session que j’ai rencontré François Pelé. Imprégné de culture Surf, passionné de belles vagues, de voyages en eaux froides, de Bodysurf et de photo argentique.  Comme il dit “je ne suis pas pressé, dans ce monde de l’instantané ça fait du bien aussi de prendre son temps” https://www.instagram.com/pele_francois/

En attendant le prochain réveil de la belle il ne me reste plus qu’à aller bricoler sur les Beackbreaks guidélois !!!

snapLa session régulière sur la côtière haha, rien d’extraordinaire mais le Surf c’est à la fois des habitudes de spots et de timing avec les copains, un mode de vie bercé par la météo et l’enchaînement des swells et des flats, un sport et une hygiène de vie, du mouvement, et bien sûr de l’eau et de l’océan en permanence dans nos têtes. Photo : Yves N’Diaye

Une petite pensée également aux autres photographes locaux, habitués du spot, qui n’ont pu se rendre disponible pour l’occasion et qui eux aussi aiment tellement quand la côte se réveille !! Les amis longboardeurs Cédric Gourio et Sébastien Le Quéré, le bodyboardeur, photographe professionnel de Voile et sauveteur pompier Thomas “Mitch” Deregniaux et le jeune surfeur Thibault Gustin qui nous régalent tous les quatre régulièrement avec leurs clichés.

THUNDER IN THE EYES / KRISTEN 2018 SK8 PART

43509375_1467717446664810_7000748077745176576_o

Un temps fort de l’année pour Kristen sur le bowl de Mimizan, sa cuve préférée avec celle d’Ericeira au Portugal ; Mais il a encore le temps d’en voir d’autres…! Frontside Indy

Voici quelques images de Kristen Billon, 9 ans 1/2, filmées ça et là lors de cette année 2018 qui touche tranquillement à sa fin sous une pluie bretonne battante… Sortez les parapluies ou laissez vos boards devant la cheminée… Mon petit est toujours en demande de sessions de Skate tout en courbes mais pas facile de répondre à sa demande étant donné le peu d’infrastructures que possède notre région. Kristen pleure parfois au sens littéral du terme de ne pas avoir pu rider certaines semaines de cet automne où le sol est trempé toute la semaine et où il fait nuit après l’école… On profite donc parfois d’un Surf trip dans le Sud-Ouest, d’une session chez les “voisins” des Parks Indoor de Quimper ou Plougastel ou encore d’une compet à Mimizan pour se faire plaisir, transpirer et progresser autant qu’on peut ! Mais avec deux ou trois sessions de Vert dans l’année pas facile d’amener de nouveaux tricks dans cette discipline…Le rock’n roll ou le petit air back de Krikri à Darwin lors d’une session de Toussaint étaient en ce sens impressionnants d’adaptation. Kristen est toujours partant et n’a pas froid aux yeux ! Il a toujours le “feu dans les yeux” pour se lancer et il aime bien dessiner des éclairs sur ses boards…

43436603_1467719376664617_316012432235429888_o

Kristen aimerait bien faire des étincelles avec son truck arrière ! Smith grind à Mimizan

Je vous laisse visionner cette petite part avec de l’envie de ride plein les yeux…! Fallait bien mettre un titre à cette vidéo un peu longue mais qui s’adresse aux passionnés qui auront le courage de la regarder jusqu’au bout haha!

Handplant

Handplant to fakie à Guidel Beach

THE END OF WINTER IN MY SAVAGE GARDEN

29405415_2040921556130092_1528490712_o

Crédit photo : William Guérin au smartphone pour un résultat plutôt sympa!

Des lignes de houle à perte de vue, un peu de verdure quand même et un brin de solitude pour cette session forte en émotions ; pas tant pour le nombre de vagues surfées mais davantage par l’exigence du moment dans la mise à l’eau et au large pour ne pas commettre d’erreur “fatale” ! Un peu isolé à l’eau avec un terrain de jeu démultiplié par la taille de la houle et pas tout à fait calé comme à l’accoutumée… de quoi bien entamer fraîchement la journée !

La houle me réveilla plusieurs fois cette nuit-là. Avec moins d’un mètre haché par le vent la veille au soir sur les plages, les prévisions étaient probables mais incertaines (comme d’hab!). Elle rentra massive dans la nuit subitement et le vent de sud de la veille tomba de concert. En partant dans la pénombre de la maison au petit matin je sous estima les lignes blanches que je pouvais apercevoir depuis la terrasse. Avec 6’2 et 6’4 dans le coffre je pensais être au mieux pour cette session qui s’annonçait finalement plutôt bonne mais pas parfaite en raison de la houle bien fraîche et du vent de la veille.

29594691_345709599283049_7379743886724517161_n

Petit moment de quiétude dans cette partie de rame et de placement.

Si c’était à refaire (une fois de plus !) j’aurais dépoussiérer ma belle 7’2 shapée par le maestro Peter Daniels chez Pukas il y a une dizaine d’année. En effet, sur la petite mer de Bretagne Sud les gros coups sont malheureusement trop rare pour que l’on soit habitué et régulièrement entraîné dans les grosses vagues massives, ce qui nous laisse “oublier” à chaque fois les prérogatives du « Charging » ! Arrivé sur le spot, quelques voitures sont déjà bien postées sur le parking, comme à chaque réveille de la bête, mais à mon grand étonnement toujours personne à l’eau. D’habitude, les bodys se jettent très tôt dans la marée mais là tout le monde est dans l’attente d’une série plus calée et reste un peu estomaqué devant un tel spectacle ! Et c’est samedi tout le monde ou presque à tout son temps sauf moi haha! Au Club WSA, c’est la grande reprise des cours loisirs et le travail m’appelle dès 9h30… Les séries décalent sérieusement dans la baie mais je me dis que ce n’est qu’une question de quart d’heure pour que tout se mette en ordre… Pas tout à fait bien réveillé non plus et ma myopie aidant je chausse donc la 6’4. Je n’ai de toute façon pas le choix de me jeter car c’est la fin de l’hiver et la belle nous émerveille si peu souvent que je ne peux pas passer à côté d’une opportunité de la caresser de près ! On discute, certains copains s’arrêtent et finalement repartent. Fred Thiec et Ronan Gladu ne se mettront pas dans l’eau au caisson et à raison car les conditions sont assez compliquées avec ce fort courant et ces séries qui décalent. Bon bah le temps passe et c’est maintenant ou jamais sinon je vais devoir aller au boulot et bien pire le réveil aura sonné pour rien !!

thumbnail_DSC01067

Le menu du jour, de bonne heure et de bonne humeur ! C’est le moment où jamais car mon créneau est court après y’a boulot … Crédit photo : Coco Château

L’eau me tire sur les jambes au bord sur cette plage très pentue de gros sable blanc, tellement il y a de courant lors de la mise à l’eau. Je prends mon temps pour choisir la bonne ouverture car dans ce genre de session la patience est de rigueur. L’ambiance matinale est lourde, le ciel est gris il fait frais ou froid je ne sais plus et un dauphin gît à mes côtés sur le sable… Je me sens donc un peu seul ! J’essaie d’attendre le bon moment car ça bombarde pas mal. Je me jette finalement et commence à ramer et c’est à ce moment que je réalise encore davantage que la partie ne va pas être facile.  Ayant mes repères habituels lors des sessions « regular » je m’aperçois que le terrain de jeu est considérablement agrandi et que le courant circulaire auquel je fais face est très puissant. Tout ça en solo et avec un shore break au milieu de la plage  complètement mutant (cf vidéo de Ronan Gladu) à mes fesses lorsque que je me retrouve projeter au milieu de la baie avant de pouvoir rejoindre le line-up après 10 minutes de rame puissante à esquiver les grosses décalentes. S’ensuit un placement attentif pour un choix de vague restreint vu les lourds mouvements d’eau dans les vagues et les lèvres épaisses qui tombent à l’intérieur en faisant un bruit violent et inimitable.

29405285_10155586652608121_96410758_o

Une vague blanche intermédiaire après le nettoyage essorage au canard sur la série précédente… 

Je shoote deux trois petits bouts pour me mettre en jambes avant d’essayer de trouver la bonne. Je trouve ensuite une ou deux vagues plus épaisses à fortes sensations même sans tube. Très compliqué d’en trouver ce matin-là mais certaines cavernes à l’intérieur me font halluciner de volume et de puissance. Elles sont presque insurfables tant est elles sont tordues et forment des wedges sur peu d’eau, sans parler du placement pour aller les cueillir…

thumbnail_Dan-BILLON-APS_9197

Celle de devant est magnifique mais bien tordue et attention à la deuxième que l’on distingue juste derrière… Je vais peut-être éviter de la prendre sur le coin du nez haha! Crédit photo : Frédéric Thiec

Le bodyboardeur du Finistère habitué des lieux Davo Fever ainsi qu’un autre surfeur me rejoignent et m’allègent un peu l’atmosphère pesante. Davo trouvera une très bonne première vague pour ne pas dire la bombe de la session bien calé sur son body. Le soleil se montre timidement, les vagues s’organisent un peu et fléchissent un poil mais je dois partir vaquer à mes obligations. De quoi entamer de fort bonne manière ma journée  L’hiver est fini mais c’est toujours agréable de pouvoir garder en mémoire jusqu’à la prochaine saison ces quelques moments éphémères qui sortent de l’ordinaire !

Ci-dessous en images, le shorebreak du jour bien mutant filmé et monté par Ronan Gladu :

<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fhocusfocus.bzh%2Fvideos%2F1815673201829897%2F&show_text=0&width=560” width=”560″ height=”315″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allowFullScreen=”true”></iframe>

J’espère ne pas avoir trop romancé le récit de cette bonne session où l’on a, à la sortie de l’eau, des visions plein la tête et l’agréable sensation de se sentir bien “vivant” et en plein éveil des sens et les bras un peu vidés en foulant à nouveau le sable pour rejoindre le parking . Merci à tous mes contributeurs pour les beaux clichés !

Frédéric Thiec : https://fredphotographies.fr/ ; instagram fredphotographies.fr copyright C2018 tous droits réservés

Ronan Gladu : https://www.ronangladu.com/ 

SAMMY MASTERS SKATE CONTEST

26951764_1630022693703757_8792712564489260358_o

Le podium du Contest : 1er : Christophe Dias Sampaio (Rouen), 2ème Thomas Mériot (Brest), 3ème Thierry Mondamert (Tours), 4ème Dan Billon (Lorient), 5ème Charly Grohe (Quimper) Photo : Sammy Skate Club

Je n’avais pas fait un run sur un Contest de Skate depuis le RockyMan 2015 de Rio, challenge sportif en équipe auquel je participais en Surf et en Skate. Bien avant ça, ma victoire en 1999 au combiné du Kanabeach ATS Surf and Skate Contest de Plouharnel et mes victoires en 2007 et 2008 toujours en combiné sur le Sooruz Surf and Skate Contest de l’île de Ré me restent comme de très bons souvenirs.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que j’aime toujours vraiment me prêter à ce genre d’exercice ! Faire le vide et chercher un maximum de concentration pour enchaîner des tricks avec précision, c’est un exercice très physique et mental qui me plaît bien. J’aime cet aspect de dépassement de soi pour rechercher une performance quelle qu’elle soit. Devant un petit public bien chaud et avec un crew de riders bouillants, c’était vraiment très motivant !

IMG_73761

Un peu de concentration avant de rouler; “Hum, mais qu’est ce que je vais bien pouvoir proposer …” Photo : David “Dewi” Maligorne

Ce fut un honneur pour moi de faire une finale sur cet event avec des gars d’un niveau au top, ce qui m’a franchement aidé à donner le meilleur de mes capacités. L’envie de bien faire et de me prouver à moi-même que j’avais encore la capacité à bien enchaîner. Et pour le coup y’avait vraiment du Challenge. Preuve que bien après 30 ans la vie de sportif continue et sans doute après 40, mais ça je le découvrirai bientôt haha !

Sammy-01.21.18 (1 sur 3)

Sammy-01.21.18 (2 sur 3)Content de mon run et un super moment de passion et de joie partagée en famille, que du bonheur !

Merci au Sammy Skate Club et à son staff d’avoir pris l’initiative d’organiser un tel contest.

Sammy-01.21.18 (3 sur 3)

Celui là, il n’a pas vraiment 30 ans mais il en a bien profité aussi pendant les petits intermèdes de cette journée endiablée au Sammy Skate Club ! Rock it Kristen !

BOARDRIDING AS YOU WANT

Ça fait maintenant un mois et demi que la Bretagne est copieusement arrosée et qu’il fait nuit tôt si bien que nos sessions de Skate hivernales se comptent sur les doigts d’une main… Si bien que j’en ai profité pour monter quelques images de sessions de Kristen dans “Noisy Ride” et d’Anna dans “Pink and Smile for riding!”. A lot of fun comme d’habitude !

Ce qui fait me dire qu’il y a autant  d’approches différentes pour autant de riders qu’il puisse exister. Chacun puise le plaisir du ride à sa manière. Plus ou moins engagé, plus ou moins d’adrénaline pour atteindre ses limites physiques et affectives, plus ou moins de technique pour faire parler sa personnalité,  plus ou moins de régularité dans la pratique pour s’accomplir et plus ou moins de détermination pour se dépasser. Le dénominateur commun reste la sensation de liberté qui permet de s’évader de l’espace-temps normatif de notre vie quotidienne en société et bien entendu les sensations de glisse étourdissantes, enivrantes et pour certaines personnes addictives…

Bref, pour un papa prof de Surf et Skate passionné, c’est un régal de partager ces moments de notre Ride Life Family !

 

XCEL COMP X 4.5/3.5 HOODED TDC : LE PYJAMA D’HIVER FULL INTÉGRAL BY XCEL!

xcel-comp-x-slate-hooded-wetsuit-600x600

On l’enfile rapide et c’est parti pour le test !

bottom beg

Première session froide de reef concluante avec la COMP X. On a même ramassé une petite averse de grêle et avec l’attente entre les séries, les copains sans cagoule n’ont pas fait un pli dans l’eau haha !

Drop Beg

 Quelques bons paquets et aucune entrée d’eau intempestive dans la machine à laver !

C’est en mettant le nez dans ma garde-robe hivernale à la cave pour faire le point sur mes petites tenues adaptées aux gros mois d’hiver qui nous attendent que je me mis à rêver de cette combinaison idéale pour les zones tempérées froides comme la Bretagne en hiver. A peine rêvée aussitôt sortie du carton !

Snap Beg

Le dernier SIMA Award obtenu par XCEL ne laisse franchement rien au hasard en récompensant la XCEL COMP X 4.5/3.5 HOODED, souplesse chaleur et confort sont au rendez-vous !

Cela fait maintenant bientôt dix ans que je suis habillé par XCEL et que je suis devenu un adepte de la combinaison cagoule intégrale permettant de faire de longues voir très longues sessions en plein hiver. Fini les barres à la tête, le vent glacial ou la grêle qui nous fouette les oreilles. Très peu voire pas d’entrée d’eau par la tête en fonction du serrage de la cagoule et une protection évidente contre l’exostose… Dans la gamme XCEL, une Drylock Hooded est tellement chaude que l’on peut camper 4 heures au pic à attendre avec des sets bien espacés et c’est donc parfait pour surfer sur les reefs où on cherche simplement le tube sans besoin de se contorsionner dans tous les sens. Seulement voilà, si avec la Dry on est même équipé pour partir dans une expédition polaire (et ce n’est pas pour tout le monde niveau budget je vous l’accorde), qu’en France elle pouvait me laisser l’éventuelle frustration des « anti-cagoules intégrées » : un peu moins de liberté de mouvements et un peu trop de néoprène. C’est à ces « petites imperfections » (et tout le monde sait que la perfection n’est pas de ce monde !) que répond parfaitement l’apparition de la COMP X 4.5/3.5 dans la gamme des combinaisons HOODED !

Bottom 3

Elle est pour le coup une vraie petite plume !!! Elle ne pèse rien pour un équipement de plein hiver. Autre avantage dans certaines conditions, la cagoule est méga plus facilement amovible et moins rigide, j’ai testé pour vous. Cool quand on a un peu chaud après avoir passé une bonne barre de face si vous avez un petit rayon de soleil et pas de vent ! Et comme elle est très fine et bien souple vous pouvez surfer avec dans le cou sans que cela vous gêne, pas négligeable !

La COMP X propose une coupe toujours aussi parfaite propre à la marque avec un éventail de taille assez incroyable et toujours moins de panneaux de néoprène pour moins de coutures et plus de flexibilité. On conserve bien entendu les genoux préformés hyperflex et agréable à porter. Pour le reste, toujours plus de confort et de chaleur avec le nouveau et tout léger néoprène Japonais Limestone Nanoprene. Bref, on nage en plein bonheur !

Top turn

La COMP X 4.5/3.5 HOODED répond donc à toutes mes attentes de performance, de chaleur et de souplesse !!! L’essayer c’est donc l’adopter haha !

https://xcelwetsuits.eu/product/4-53-5mm-comp-x-hooded-wetsuit-black/

xcel-comp-x-hooded-wetsuit-inside-600x600

Ci-dessous les caractéristiques complètes de la COMP X :

The 2017 SIMA WETSUIT OF THE YEAR has been upgraded with new heat pressure FUSION X interior tape. The COMP X is designed for ultimate flexibility featuring large chest and back panels from the chest down to the knees. Japanese Limestone Nanoprene, Thermo Dry Celliant and a waterlight zipper with a magnetic closure round off the COMP X features.

  • Japanese Limestone Nanoprene = Lighter, Softer, Warmer
  • TDC Neck to Ankle (Thermo Dry Celliant) = Warm, Light Smart Fiber
  • Water Tight Zipper and Magnetic Closure = Keeps Water Out
  • Quick Dry Fibers = Stay Dryer and Lighter
  • Engineered Design = Fits Like a Second Skin
  • New Fusion X Tape =Seam Protection
  • Nexskin Wrist and Ankles = Locks Water Out
  • Glide Skin Collar = Prevents Flushing
  • Back Knee Flex grooves = Prevents Bunching
  • One Piece Front and Back = Unrivaled Comfort
  • 10%Ultra Strech = True Performance
  • Dope Dye = Eco-Frriendly anti Fade

KRISK8 AND SURF MOVIE

Dernière vidéo de mon petit Kristen, 8 ans, avec du Surf un peu, mais surtout du Skate sur sa mini préférée ! Forcément dans nos petites vagues bretonnes avec à vue de nez une cinquantaine de sessions dans l’année on ne progresse pas aussi vite qu’à faire du Skate 3 fois par semaine toute l’année … !

DSC05595 - Copie

Le goût de la combinaison humide, de notre vent d’ouest dominant et de l’eau froide commence à parler à mon fils après des débuts où ces différents obstacles ont compromis et compromettent encore parfois de bien nombreuses sessions ! Le surf pour les kids c’est certainement plus simple sous d’autres latitudes. En Bretagne, au-delà de former des surfeurs chevaliers de la vague parfaite, on forme sans doute des petits marins amoureux de la mer dans un environnement relativement préservé, c’est déjà bien cool !

22495989_366267740485668_7786929402726115467_o22528913_366267503819025_3098543080684000744_o

Transmettre une telle passion est un réel plaisir partagé ! Ride Life Family forever !!!

XCEL EUROPE NEW WEBSITE !!!

C’est avec plaisir que je vous présente le tout nouveau site internet pour l’Europe de ma marque de combinaisons préférée ! https://xcelwetsuits.eu/

IMG_0030

Du bon linge à sécher après quelques séries de compet en attendant le tour suivant !

Je vous laisse lire dans la rubrique “About” l’histoire d’XCEL qui fût développée à Hawaii puis en Californie. On y trouve bien sûr le shop online avec les meilleurs produits néoprène du moment !!! XCEL a reçu un nouveau SIMA Awards dans la catégorie “WETSUIT OF THE YEAR” en 2017 … Jugez par vous même !

Anna 3

Du néoprène pour toute la famille !!!

IMG_0982

XCEL, nickel pour se promener été !

15391333_220471695065274_6212546333109486423_o

Et se mettre au chaud en hiver !

https://xcelwetsuits.eu/team/

COLD AND GREEN POCKETS ON “THE MOULES” ROCK

Sympa de la part de mon pote Gaël Vilain de se proposer de filmer un jour d’hiver où blessé il ne pouvait pas se mettre à l’eau. J’ai donc monté les quelques images et j’en profite pour vous faire une petite présentation de ce spot que j’affectionne particulièrement, comme bien d’autres me direz vous haha !

Les Moules c’est le rocher de la côte. Un très bon endroit pour checker et “faire du parking” au balcon ! Là même où on a tous pu s’initier génération après génération à surfer sur du caillou une petite vague “mécanique” avant de s’aventurer plus loin… Là même où on a pu apprécier de nombreuses sessions au lever ou coucher de soleil dans une ambiance tranquille eau translucide que nous n’avons pas régulièrement sur nos beach breaks. On y a tous découvert à nos frais et avec une certaine naïveté comment bien tomber pour ne pas se mettre la tête sur la dalle, bien canarder sans se mettre les doigts dans les moules, ne pas prendre d’appuis comme un bourrin les pieds dans les moules, faire un take-off dans une vague “creuse et rapide” (différente la encore de la plupart de nos beach breaks guidélois à quelques exceptions … ), éviter le mini haut-bas cul dans la roche, contourner une zone de déferlement autrement que franchir une barre de face sur la plage, se freiner dans le curl pour prendre un shampoing, etc… !

Le peak est un mouchoir de poche où la prise de décision doit être rapide pour ne pas manquer son tour et ne pas “gâcher” les vagues. Chaque session ici comme ailleurs a son lot de vagues vierges… La zone de Surf est étroite et les surfeurs doivent être vigilants pour ne pas gêner le surfeur sur la vague et risquer une collision. Pour profiter à tour de rôle de cette jolie droite dès le take-off, cela demande également beaucoup d’anticipation pour être placé pile dans le bowl parfois au coude à coude, ce qui peut amener de temps à autres quelques confusions de priorité. (Spéciale dédicace à mon pote Augustin Graignic il comprendra c’est sûr haha !)

Et “les moules” c’est aussi une vague super fun et technique avec ce point de take-off précis qui décale peu et une première section bien rythmé que l’on peut exploité différemment suivant son style et ses envies pour enchaîner sur le petit inside qui propose suivant les jours, un petit tremplin dans la fermeture de vague sur la mini passe sableuse collés aux blocs de la falaise que l’on peut surfer à 4 ou 5 peinard parfois en plein hiver et en semaine. La particularité du spot c’est aussi de ne pas franchement tenir la taille. Les meilleures sessions sont souvent autour du mètre.

C’est aussi une vague qui permet d’apprendre aux plus jeunes le sens même “d’attendre son tour”. Même si certains d’entre eux sont souvent à prendre des bouts dans la précipitation plutôt qu’à attendre patiemment les bonnes séries comme les surfeurs plus expérimentés le font souvent, cette vague éduque bien je trouve. Elle permet une évolution dans les comportements car après quelques mises à l’eau les gars se rendent vite compte que ce n’est pas possible autrement qu’avec une règle informelle bien établie. Il arrive régulièrement qu’il y ait de petites mises au point entre surfeurs sur la gourmandise de certains, la méconnaissance des autres, etc… Après je vous rassure,  il y a bien entendu comme presque partout quelques sessions kermesse tous les ans en été le plus souvent, étonnant non ?! Personnellement, s’il y a plus de 10 personnes à l’eau je les laisse s’amuser. Autant s’abstenir et trouver autre chose plus loin.

Pour finir, une session sur cette roche c’est aussi pour le plaisir des yeux une vue bien large sur notre bout de côte du fait de la légère avancée de cette petite pointe dans l’océan : Groix, Keragan et la plage du Fort-Bloqué sur la droite, le grand large dans la face et les Berniques, le Loch et même l’Embouchure ainsi que les falaises découpées de Clohars-Carnoët sur la gauche avec dans les meilleurs jours une vue jusqu’à Concarneau ! Un joli panorama pour attendre les sets et bavarder avec les potos !