SURF IN THE FOG

surf-in-the-fog-5799.jpg
Juste avant que le brouillard nous plonge dans la plus stricte intimité

Cela arrive rarement aussi tôt que cette année (dès le mois de février)  mais comme souvent à chaque intersaison, les extrêmes différences de températures entre l’eau et l’air nous plongent pendant quelques jours dans un épais brouillard qui donne au surf une ambiance toute particulière. Vous avez l’impression d’être seul au monde avec vos quelques camarades de session dans un calme assourdissant. Cela s’accompagne d’un joli « dead glass ». Il n’y a pas un souffle d’air pour contrarier le déferlement des vagues sur les reefs. Et quand ça se lève c’est plutôt mauvais signe. Le vent pousse les nuages et le clapot pointe son nez !

surf-in-the-fog 4321
Encore assez de visi pour ne pas surfer à l’aveugle !

La seule difficulté réside dans le fait que vous perdez presque tous vos repères visuels habituels. Sur un spot juteux et éloigné du bord cela peut parfois devenir un cauchemar !  Le manque de visibilité rend la série du jour plus que sournoise. En effet, quand le set fantôme se dresse dans l’ombre il faut réagir vite surtout lorsque vous surfez au-dessus du caillou ! C’est aussi cela qui vous fait rater quelques belles vagues décalées que vous n’avez pas su voir venir. Cette brumasse rend la session mystique et le décor disparaît. Groix, le cochon, les falaises, l’embouchure, le fort bloqué et les plages ne sont plus de ce monde où que vous soyez sur la côtière.  Il ne reste plus que vous et la vague en tête à tête.

surf-in-the-fog 5763
Tout le monde se fait berner par le fog ou la marée un peu basse …

surf-in-the-fog 5742
Line-up en voie de disparition !

Mais lorsque les vagues deviennent invisibles depuis la plage cela décourage souvent un maximum de gars. C’est un avantage substantiel et compensatoire non négligeable ! On se demande où est le bon pic, est-ce que c’est assez gros pour que ça marche sur la dalle, ?. Il ne sera donc pas rare de surfer dans ces conditions à 3 ou 4 dans une atmosphère détendue. On surfe pas tous les jours dans le brouillard mais de temps en temps ça fait plaisir !

surf-in-the-fog 5711
Quand les vagues disparaissent Juju trouve toujours de quoi s’amuser avec son boîtier photo,  classe non ?!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twenty − ten =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>